Comprendre le SEER et le SCOP


Sep 14, 2023

L'efficacité énergétique d'un certain nombre de systèmes CVC est mesurée par le SEER, qui est le taux d'efficacité énergétique saisonnier pour le mode de refroidissement, et le SCOP, qui est le coefficient de performance saisonnier pour le mode de chauffage. Eurovent Certita Certification (ECC) certifie l'efficacité énergétique des produits de chauffage, de ventilation et de climatisation depuis 30 ans et connaît donc bien les indices de performance énergétique. Dans cet article, nous examinons le SEER et le SCOP et expliquons pourquoi ils sont importants.  

Pourquoi avons-nous besoin du SEER et du SCOP ?

Un grand nombre de produits sont réglementés pour s'assurer qu'ils atteignent des niveaux de référence spécifiques en matière de consommation d'énergie. Qu'il s'agisse de systèmes de chauffage et de refroidissement, d'ordinateurs ou de sèche-linge, les appareils consommateurs d'énergie sont évalués afin d'aider les consommateurs à faire des choix plus écologiques et de promouvoir la concurrence entre les fabricants pour le développement de produits durables.  

La directive sur l'écoconception de la Commission européenne (2005/32/CE) vise à réduire l'impact sur l'environnement des produits liés à l'énergie (ErP). Les produits utilisés pour le chauffage et le refroidissement doivent satisfaire à des exigences minimales en matière d'efficacité énergétique. Le SEER et le SCOP offrent des mesures normalisées réalistes pour l'évaluation de l'efficacité du chauffage et du refroidissement, afin de se conformer aux réglementations et de permettre une comparaison directe des systèmes, en utilisant les mêmes ensembles de données. 

Qu'est-ce que le taux d'efficacité énergétique saisonnier (SEER) ?

Le SEER mesure l'efficacité frigorifique de produits tels que les refroidisseurs et les systèmes de climatisation. Il s'agit d'une évolution du taux d'efficacité énergétique (EER), qui vise à refléter plus fidèlement l'utilisation quotidienne d'un appareil au cours d'une année. Alors que l'EER indique l'efficacité à un moment donné, le SEER tient compte du fait que la demande de refroidissement varie tout au long de l'année et reproduit l'utilisation saisonnière.  

Comment l'indice SEER est-il calculé ?

Pour mesurer la consommation d'énergie d'un appareil, en mode refroidissement, tout au long d'une saison de refroidissement typique, le SEER utilise une température intérieure fixe, ainsi que différentes températures extérieures et capacités de charge pour simuler la vie réelle. La norme EN 14825 définit la méthode d'essai. Le SEER est calculé dans les conditions suivantes : 

Source d'air : 

  Capacité    100%   74%   47%   21%
  Température extérieure   35o   30oC   25o   20o

Source d'eau :

  Capacité    100%   74%   47%    21% 
  Température extérieure   30oC   26o   22o   18o

L'indice SEER est calculé en divisant la puissance frigorifique totale en BTU (dans les différentes conditions) par l'énergie électrique totale utilisée en watts. 

Qu'est-ce qu'un bon indice SEER ?

Plus l'indice SEER est élevé, plus l'efficacité maximale du système est importante. Le SEER est une donnée précieuse et tangible, facile à comprendre pour tout le monde, quelles que soient ses connaissances en matière de chauffage, de ventilation et de climatisation. 

Le tableau ci-dessous donne un exemple de classement SEER pour les produits air-air d'une puissance inférieure à 12 kW : 

  Classe d'efficacité énergétique    SEER
  A+++    SEER ≥ 8.50 
  A++    6.10 ≤ SEER < 8.50 
  A+    5.60 ≤ SEER < 6.10 
  A    5.10 ≤ SEER < 5.60 
  B   4.60 ≤ SEER < 5.10 
  C   4.10 ≤ SEER < 4.60 
  D   3.60 ≤ SEER < 4.10 
  E   3.10 ≤ SEER < 3.60 
  F   2.60 ≤ SEER < 3.10 
  G    SEER < 2.60 

Qu'est-ce que le coefficient de performance saisonnier (SCOP) ?

Le SCOP est utilisé pour mesurer l'efficacité du chauffage de produits tels que les pompes à chaleur. Il s'agit d'une évolution du coefficient de performance (COP) qui vise à refléter plus fidèlement l'utilisation quotidienne d'un système au cours d'une année. Alors que le COP donne l'efficacité à un point donné, le SCOP tient compte de l'évolution de nos besoins en chauffage. Le SCOP reproduit l'utilisation saisonnière et donne une cote d'efficacité maximale pour l'appareil, avec l'ensemble du système fonctionnant à un niveau optimal.  

Comment l'indice SCOP est-il calculé ?

Le SCOP est calculé un peu différemment du SEER, car trois climats européens peuvent être utilisés pour représenter les conditions de fonctionnement saisonnières typiques. Il s'agit de Strasbourg pour un climat moyen, d'Athènes pour un climat plus chaud et d'Helsinki pour un climat plus froid. Comme ces trois climats connaissent des températures hivernales très différentes, cela aide le professionnel du CVC à comprendre comment le système fonctionnera dans l'environnement installé.  

La norme EN 14825 définit la méthodologie d'essai. L'efficacité énergétique est calculée sur quatre points de fonctionnement prédéfinis, en tenant compte des conditions de charge partielle. Le SCOP est calculé selon le profil moyen de la norme EN14825, avec les options volontaires Warmer profile et Colder profile : 

Profil moyen : 

  Température intérieure    20o   20o   20o   20o
  Taux de charge partielle   88%    54%   35%   15%
  Température extérieure   -7o   2o   7o   12o

Profil plus chaud : 

  Température intérieure    20oC   20oC   20oC
  Taux de charge partielle   100%    64%    29% 
  Température extérieure    2o   7o   12o

Profil plus froid : 

  Température intérieure    20o   20o   20o   20o   20o
  Taux de charge partielle   82%    61%   37%   24%    11% 
  Température extérieure    -15o   -7o   2o   7o   12o

L'indice SCOP est calculé en divisant la puissance calorifique totale en kilowattheures (kWh) aux différents points de fonctionnement, par l'énergie électrique totale utilisée (également en kilowattheures).  

Qu'est-ce qu'un bon indice SCOP ?

Comme pour le SEER, plus le chiffre est élevé, plus l'indice de performance énergétique est élevé. Vous remarquerez que les chiffres du SCOP ne sont pas aussi élevés que ceux du SEER, car le chauffage consomme plus d'énergie que le refroidissement et n'atteint pas la même efficacité. Les personnes qui choisissent des systèmes dont la demande de chauffage est plus importante que celle de refroidissement peuvent donc privilégier l'indice SCOP lorsqu'elles déterminent le système qui offrira les meilleures performances globales.  

Le tableau ci-dessous donne un exemple de classement SCOP pour les produits air-air d'une puissance inférieure à 12 kW : 

  Classe d'efficacité énergétique    SCOP 
  A+++   SCOP ≥ 5.10 
  A++    4.60 ≤ SCOP < 5.10 
  A+    4.00 ≤SCOP < 4.60 
  A    3.40 ≤ SCOP < 4.00 
  B    3.10 ≤ SCOP < 3.40 
  C    2.80 ≤ SCOP < 3.10 
  D    2.50 ≤ SCOP < 2.80 
  E    2.20 ≤ SCOP < 2.50 
  F    1.90 ≤ SCOP < 2.20
  G    SCOP < 1.90 

Mon système atteindra-t-il le SEER et le SCOP indiqués ?

Le SEER et le SCOP donnent une bonne indication de la consommation d'énergie saisonnière des systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation au cours d'une année normale. Cependant, il est important de se rappeler que le SEER et le SCOP sont des mesures d'un système fonctionnant à son maximum. Il est très peu probable qu'un système fonctionne de manière optimale tout le temps. 

Les performances du système dépendent :

  • d'une bonne conception et d'une installation professionnelle de l'ensemble du système 
  • d'un entretien régulier 
  • la taille du bâtiment à climatiser et son efficacité énergétique 
  • La taille du système et sa capacité de traitement de l'air 
  • La durée d'utilisation quotidienne du système 
  • La température intérieure que vous préférez 
  • la température de l'air extérieur. 

Ainsi, même si un système CVC bien conçu, installé et entretenu devrait fonctionner efficacement et au mieux de ses possibilités, l'efficacité énergétique peut varier en fonction d'un certain nombre d'influences. Néanmoins, le SEER et le SCOP peuvent être très utiles pour comparer les systèmes. 

Pourquoi devrais-je choisir un produit dont le SEER et le SCOP sont certifiés ?

Les fabricants ou les distributeurs (si le produit est importé) doivent prouver leur conformité à des réglementations telles que l'écoconception. Bien qu'il existe une législation pour garantir la conformité, les essais sont essentiellement autogérés, ce qui peut involontairement entraîner des variations dans la qualité et la précision des essais, et donc dans les résultats qui guident les déclarations de performance des produits.  

La certification par une tierce partie élimine le risque de variations entre les performances déclarées et les performances réelles, et crée la confiance en fournissant des données transparentes et vérifiées de manière indépendante sur les produits. Tous les programmes de certification ECC ont un ensemble commun de critères pour l'évaluation des produits, et toutes les unités suivent exactement le même parcours et le même processus pour obtenir la certification. 

Pouvoir se fier à la performance énergétique est une étape importante pour spécifier des produits qui fonctionnent comme prévu. Pour les professionnels du secteur HVAC&R, la valeur ajoutée du choix d'un produit certifié Eurovent est la suivante :

  • L'accès à des données de performance universellement comprises
  • l'assurance que les données relatives aux produits sont exactes et ont été testées de manière impartiale, selon des normes rigoureuses, par une tierce partie experte et indépendante 
  • l'assurance que les systèmes fonctionneront comme prévu, parce qu'ils sont conçus sur la base de performances réelles vérifiées 
  • la garantie que les produits sont conformes aux réglementations, aux normes et aux codes. 
  • De plus, un certain nombre de produits certifiés ont des pièces de rechange disponibles pendant 10 ans. Cela signifie qu'ils peuvent être entretenus pendant des années. 

Si vous avez besoin d'un système CVC économe en énergie, consultez dès aujourd'hui notre répertoire de produits certifiés.